Voici une liste utile des herbes chinoises connues

tirées du Larousse Encyclopédie des plantes médicinales et qui vous donne un descriptif et de leurs principaux effets :

 igname

igname

Igname Shan Yao

En médecine traditionnelle chinoise, le schan yao est considéré comme un bon stomachique et un stimulant du système digestif ; il est également recommandé dans les troubles respiratoires d’origine asthmatique. En Amérique, l’igname constitue un remède traditionnel contre les douleurs ovariennes et menstruelles. Par ailleurs, l’igname est efficace dans le traitement de l’arthrite et des rhumatismes.

Préparations et usages :

La racine et le tubercule possèdent des propriétés anti-spasmodiques reconnues. Ils sont utilisés dans le traitement des coliques et des dysménorrhées.
– Décoction : en cas d’irritations intestinales, absorber une demi-tasse 2 fois par jour.
– Teinture : en cas d’arthrite,
absorber une demi cuillerée à café avec de l’eau 2 fois par jour.

Principaux effets :

– Antispasmodique, antirhumatismal
– Diurétique, anti-inflammatoire
– Favorise la transpiration

 fleur de jasmin
fleur de jasmin

Jasmin – Mo Li Hua

Originaire du nord de l’Inde, du Pakistan et des régions situées au nord-ouest de l’Himalaya, le jasmin est cultivé comme plante de jardin ainsi que pour son huile essentielle. Les fleurs de jasmin fournissent une huile essentielle employée en cas de stress et de dépression. En Europe, on l’utilise principalement en parfumerie.

Principaux effets et usages :

Calmantes en infusion, les fleurs de jasmin apaisent la tension nerveuse. L’huile recèlerait des propriétés antidépressives et relaxantes. En usage externe, elle calme les peaux sèches ou sensibles. Comme elle s’altère rapidement, l’huile de jasmin est rarement utilisée en aromathérapie.

 jujubier mielleux

jujubier mielleux

Jujubier – Da Zao

Originaire de Chine, du Japon et de l’Asie du Sud-Est, le jujubier est cultivé dans les régions tropicales et subtropicales d’Asie et de la Méditerranée. On récolte le fruit en automne. Au Japon, des recherches ont montré les propriétés stimulantes du jujube sur le système immunitaire. En Chine, les tests cliniques ont montré leur efficacité contre les troubles hépatiques.

Principaux effets et usages :

Le jujube est un fruit délicieux et un remède médicinal. Il favorise la prise de poids, accroît la force musculaire et l’énergie vitale. En Chine, on prescrit le jujube pour tonifier le qi, fortifier le foie et calmer la nervosité. De plus, le jujube améliore le goût des prescriptions médicinales désa-gréables.

 – Diluée dans une huile neutre, l’huile essentielle du laurier est surtout employée sous forme d’onguent pour frictionner les muscles et les articulations douloureuses. Ajoutée à l’eau du bain, la décoction des feuilles apaise les membres douloureux.

Laurier commun

Le laurier commun est principalement utilisé pour soigner les troubles de l’appareil digestif supérieur et les douleurs arthritiques. En outre, il stimule l’appétit et la sécrétion des sucs gastriques. Il favorise l’apparition des règles ou atténue les règles douloureuses.

Principaux effets et usages :

– On utilise les feuilles du laurier comme condiment, elles facilitent la digestion et l’assimilation des aliments. Elles ont la même action bénéfique que la menthe et le romarin.

 lyciet

lyciet

Lyciet – Baies de gogi

Le lyciet est une importante plante chinoise qui pousse au Tibet et en Chine (au centre et au nord du pays). D’après la tradition, il prolonge la vie : un herboriste chinois, censé avoir vécu 252 ans, attribuait son exceptionnelle longévité aux plantes toniques, dont fait partie le lyciet. Les baies du lyciet tonifient le sang, le foie et les reins. La racine du lyciet rafraîchit le sang, combat fièvres, sueurs, irritabilité, soif, et l’hypertension. Elle arrête les saignements de nez. Elle apaise la toux.

Préparations et usages :

Les fruits se mangent crus. On en fait des décoctions, des potages.
– Décoction de baies : hacher les baies séchées et les faire chauffer à feu doux. Pour améliorer la vision, boire 100 ml chaque jour.
– Décoction de racine : pour traiter la fièvre, prendre 100 ml tous les jours.
– Teinture de racine : pour traiter la toux et l’asthme, diluer 3 ml dans de l’eau et boire 3 fois par jour.

Principaux effets :

– Fruits : tonique et protège le foie
– Racine : hypotenseur et fait
baisser la fièvre

 On prescrit la plante en cas d’indigestion, de manque d’appétit, de diarrhée et de vomissements. Selon des tests menés en Chine, il aurait des propriétés antimicrobiennes.

Magnolia – Hou Po

Originaire de Chine, le magnolia pousse, à l’état sauvage, dans les régions montagneuses. L’écorce est prélevée au printemps. Le magnolia est remarquable par ses belles fleurs de couleur blanc crème. Il soulage les douleurs tenaces et les indigestions.

Principaux effets et usages :

L’action « réchauffante » de l’écorce soigne coliques et flatulences.

Mûrier – Sang Ye

Originaire de Chine, le mûrier est cultivé dans le monde entier comme plante ornementale. On récolte les feuilles en automne, les rameaux et les fruits en été, et la racine en hiver.

Selon la tradition ancestrale, le mûrier est cultivé depuis plus de 5 000 ans pour ses feuilles, aliment traditionnel du ver à soie. En Chine, les excréments du ver à soie sont employés pour empêcher les vomissements.

Principaux effets et usages :

Les feuilles du mûrier traitent les sécrétions bronchiques et les toux grasses. Elles sont également indiquées contre la fièvre, les vertiges, l’irritation des yeux, les maux de gorge et de tête. Le jus du fruit, réputé pour ses propriétés toniques et purifiantes, est souvent utilisé en gargarisme et en bain de douche. L’écorce de la racine agit contre les maux de dents. Elle est également laxative. Les rameaux combattent la rétention d’eau et apaisent les douleurs articulaires. Le fruit est prescrit contre le blanchissement prématuré des cheveux, les vertiges, les bourdonnements d’oreilles, les troubles de la vision et l’insomnie.

 racine de pivoine blanche

racine de pivoine blanche

Pivoine blanche – Bai Shao

La pivoine blanche est cultivée dans le nord-est de la Chine ainsi qu’en Mongolie intérieure. La première utilisation médicinale de la pivoine blanche remonte à plus de 1 500 ans. Cette plante bien connue entre dans la composition d’un tonique plus particulièrement destiné aux femmes et efficace pour traiter certains problèmes gynécologiques et en cas de crampes, de douleurs et de vertiges, elle régularise les cycles menstruels et réduit les saignements. Selon la tradition, une consommation régulière de pivoine blanche rend les femmes aussi radieuses que la fleur.

Préparations et usages :

La racine possède des propriétés antispasmodiques, analgésiques et toniques. On la fait bouillir, puis sécher pour réaliser diverses préparations.
– Décoction : soulage douleurs menstruelles, hémorragies et troubles de la menstruation. Pour calmer la douleur, prendre 1/2 tasse 3 fois par jour.
– Soupe aux 4 éléments (pivoine blanche, chuan xiong, angélique chinoise, rehmannia) : boire une tasse par jour pour son action tonique générale.

Principaux effets :

– Antispasmodique
– Tonique sanguin
– Astringent
– Analgésique et sédatif

 prunelle commune

prunelle commune

Prunelle commune – Xia Ku Cao

Originaire d’Europe et d’Asie, la prunelle pousse dans toutes les régions tempérées du monde. C’est une plante des bords de route qui croît dans les prés et apprécie les endroits ensoleillés. Rarement cultivée, la prunelle est multipliée par semis ou par division de la racine. On collecte les parties aériennes en été quand elle est en fleur. Selon la tradition, la prunelle est utilisée depuis des siècles pour stopper les hémorragies et cicatriser les plaies. L’herboriste John Gerard écrivait au XVIIe siècle : « Il n’y a pas de meilleure plante au monde pour les plaies que la prunelle ».

Principaux effets et usages :

Bien que son action astringente soit méconnue, la prunelle est capable de soigner les blessures en prodiguant un effet tonifiant. Comme d’autres plantes de la famille de la menthe tels le romarin et la sauge, elle a un pouvoir antioxydant et protecteur des tissus, la rendant efficace dans de nombreuses maladies chroniques. Son action antioxydante et astringente la rend bénéfique dans des affections comme le mal de gorge, les infestions intestinales et la diarrhée et capable de stopper les hémorragies internes. En usage externe, une lotion peut être appliquée pour traiter la leucorrhée (pertes blanches). Dans la médecine chinoise, la prunelle se prend avec du ju hua contre les fièvres, les migraines, les vertiges, le vertigo.

 prunier de chine liste herbes chinoises

prunier de chine

Prunier de Chine – Wu Mei

Originaire de Chine, le wu mei est cultivé à l’est et au sud du pays. Le fruit est récolté à la fin du printemps. En Chine, des expériences ont mis en évidence les propriétés antibiotiques du wu mei.

Principaux effets et usages :

Astringent, d’un goût aigre, le wu mei est employé en médecine chinoise contre la diarrhée et la dysenterie, les saignements et la toux. Il sert aussi à expulser les ankylostomes (parasites). En emplâtre, le fruit est appliqué sur la peau, pour accélérer sa cicatrisation, après que l’on en a retiré les verrues et les grains de beauté.

 

racine de rehmannia

Rehmannia – Shu Di Huang

Appelée aussi la digitale chinoise, la rehmannia est une plante tonique largement employée dans les préparations médicinales chinoises. Le médecin et alchimiste chinois Ge Hong la mentionnait déjà au IVe siècle après J-C. La rehmannia est une plante de « longévité », dont l’action tonique sur les reins et le foie est remarquable. Les recherches ont confirmé ses vertus protectrices du foie et son efficacité dans le traitement de l’hépatite.

Préparations et usages :

La racine est déterrée en automne. Elle a une action protectrice sur le foie. La racine est mastiquée crue et sa saveur est légèrement amère.
– Recette : faire bouillir 15 g de racines dans 500 ml de vin rouge pendant 20 min. En cas d’hémorragie et d’anémie, prendre 100 ml par jour.
– Décoction : faire bouillir 15 g de rehmannia et 10 g de ficaire chinoise. En cas de fièvre, boire 1 tasse 2 à 3 fois par jour.

Principaux effets :
– Tonique
– Anti-inflammatoire
– Tonique rénal
– Hypotenseur
– Protège le foie

 sauge rouge

sauge rouge

Sauge rouge – Dan Shen

Certaines recherches récentes ont confirmé le bien-fondé de l’emploi traditionnel de la sauge rouge en cas de troubles cardiaques et circulatoires. Le plus ancien herbier chinois, le Shen’nong Bencaojing, décrit la sauge rouge comme une plante « qui revigore le sang ». Celle-ci est toujours prescrite en cas de problèmes circulatoires, notamment pour traiter les règles douloureuses et d’autres affections dues à une mauvaise circulation.

Principaux effets :

– Tonique circulatoire
– anticoagulant, cicatrisant
– Sédatif, vasodilatateur
– Antibactérien, antioxydant

Préparations et usages :
– Teinture : les herboristes l’utilisent pour soigner les angines et autres troubles circulatoires.
– Décoction : pour calmer les douleurs des règles, boire 1/2 tasse jusqu’à 3 fois par jour.

Sceau de Salomon – Yu Zhu

Originaire de l’Europe et des régions tempérées de l’Asie et de l’Amérique du Nord, le sceau-de-Salomon pousse rarement à l’état sauvage. C’est une plante ornementale répandue. On récolte son rhizome en automne. Cette plante a la réputation d’atténuer les marques de contusion et de stimuler la reconstitution des tissus.

Principaux effets et usages :

En cataplasme, le rhizome possède en effet une action astringente et calmante qui accélère la cicatrisation. Le sceau-de-Salomon est également recommandé en cas de troubles menstruels. Considéré comme un tonique en Chine, il a la réputation de fortifier le yin et de soulager les affections des voies respiratoires, maux de gorge, toux sèche, bronchites et douleurs pulmonaires.

 schisandra

schisandra

Schisandra – Wu Wei Zi

Excellent fortifiant, le schisandra est une des principales plantes toniques chinoises. Très efficace en période de stress, il redonne de l’énergie. Les baies tonifient les reins et les organes sexuels, protègent le foie, renforcent le système nerveux et purifient le sang. En chinois, il signifie « cinq plantes parfumées », car il rappelle la saveur des cinq énergies élémentaires. Les baies de schisandra sont souvent prescrites pour soigner les névroses, conseillées pour améliorer la concentration.

Préparations et usages :

Les fruits aident l’organisme à résister au stress. Utilisées comme tonique en Chine, les baies doivent être mastiquées tous les jours, pendant 100 jours.

Décoction : en cas de toux et d’essoufflement, préparer une décoction avec 5 g de baies écrasées dans 100 ml d’eau. Boire en 3 doses durant une période de 24 heures.

Ne pas consommer à fortes doses.

Principaux effets :
– Tonique
– Facilite la résistance au stress
– Protège le foie

Scutellaire du Baïkal – Huang Qin

En 1973, au Nord-Ouest de la Chine, on découvrit 92 tablettes en bois dans une tombe datant du IIe siècle de notre ère. Parmi les plantes prescrites sous forme de décoctions, de teintures, de pilules et d’onguents, figurait la scutellaire du Baïkal. Cette plante occupe une place significative dans la phytothérapie chinoise. C’est un remède aux affections « chaudes et humides » : les fortes fièvres, la dysenterie et les diarrhées.

Préparations et usages :

– Décoction : en cas de bronchites avec fièvre, boire 1/2 tasse 3 fois par jour.
– Remède : en cas de migraines, faire une décoction avec 15 g de racine et 10 g de prunelle commune. Boire 1/2 tasse 3 fois par jour.
– Teinture : en cas de rhume des foins, prendre 40 gouttes avec de l’eau 3 fois par jour.

 sesame noir liste herbes chinoises

sesame blanc

SésameHei Zhi Ma

Originaire d’Afrique, le sésame est cultivé dans les régions tropicales et subtropicales. On récolte la racine en été et les graines, lorsque les capsules qui les contiennent prennent une teinte brun-noir.
Les graines de sésame sont riches en acides gras insaturés et en calcium.

Principaux effets et usages :

En Chine, le sésame est avant tout utilisé comme aliment et aromate ; mais il sert aussi à rééquilibrer « les états de déficience », notamment hépatiques et rénaux. On prescrit les graines dans les troubles tels qu’étourdissements, bourdonnements d’oreilles ou vision trouble (provoquée par l’anémie), ainsi qu’en cas de constipation « sèche », en raison de leur pouvoir lubrifiant sur l’appareil digestif. Ces graines stimulent la lactation. L’huile de sésame entre, comme excipient, dans la fabrication de produits cosmétiques.

Fermer le menu
×

Panier