Liste des plantes chinoises médicinales A-H

Voici une liste utile des plantes médicinales chinoises connues

tirées du Larousse Encyclopédie des plantes médicinales et qui vous donne un descriptif et de leurs principaux effets :

 

 angelique chinoise

angelique chinoise

Angélique chinoise – Dang Gui

En Chine, l’angélique est la plante la plus utilisée pour soulager les troubles féminins. Des millions de Chinoises prennent quotidiennement ce fortifiant pour régulariser leur cycle menstruel et pour tonifier leur sang. L’angélique améliore également la circulation sanguine, cette plante est dite « réchauffante ». Son arôme aigre-doux caractéristique est très employé dans la cuisine chinoise pour renforcer le goût des aliments.
Ne pas utiliser pendant la grossesse.


Préparations et usages
 :

– Tonique sanguin : en Chine, l’angélique est prescrite contre l’anémie, et pour atténuer les symptômes liés à une perte de sang (teint pâle, palpitations…).
Contre l’anémie, prendre une tasse 3 fois par jour.
– Elle régule le cycle menstruel. En cas de règles douloureuses, prendre une demi cuillerée à café jusqu’à 4 fois par jour.

            Principaux effets :
– Tonique
– Anti-inflammatoire
– Fluidifie le sang
– Régularise le flux menstruel

 

 astragale
astragale

Astragale – Huang Chi

En Chine, l’astragale compte parmi les herbes toniques les plus populaires, mais elle est encore mal connue en Occident. En effet, les Chinois utilisent la racine de l’astragale comme un fortifiant particulièrement adapté aux sujets jeunes et aux personnes actives, car elle favorise l’endurance et augmente la résistance du corps au froid. Elle est souvent associée à d’autres plantes pour tonifier le sang. C’est aussi un régulateur des sécrétions, elle diminue les sueurs excessives. La plante est efficace contre la rétention d’eau et pour étancher la soif. Elle permet à l’organisme de bien fonctionner.

Préparations et usages :

– La décoction : contre l’anémie, préparer une décoction de 12 g de racine d’astragale et 12 g d’angélique chinoise. Boire deux tasses par jour.
– Racine séchée cuite : pour un effet stimulant, faire cuire chaque jour de 5 à 10 g de racine nature, ou avec une c. à c. de miel. Á prendre pendant le repas.
– Recette : pour les rhumes et les engourdissements, préparer une décoction avec 20 g de racine d’astragale et 5 g de cannelle. Boire une tasse une fois par jour.
– Teinture : pour les sueurs nocturnes, prendre une cuillerée à café avec de l’eau 1 fois ou 2 fois par jour.

Principaux effets :

– Favorise la résistance du corps au froid
– Stimule les défenses immunitaires
– Diurétique
– Vasodilatateur
– Antiviral

 

 aubepine
aubepine

Aubépine – Shan Zha

L’aubépine est une plante dont les propriétés médicinales étaient déjà connues au Moyen Âge, où elle symbolisait l’espoir et soignait bien des maux. Aujourd’hui, on l’utilise surtout pour les problèmes circulatoires et cardiaques, notamment pour l’angine de poitrine (angor). Pour les phytothérapeutes, c’est littéralement la « plante du cœur », car elle accroît le flux sanguin vers le cœur et régularise le rythme cardiaque.

Préparations et usages :

Les baies aident le cœur à fonctionner normalement. La triméthylamine des branches fleuries stimule la circulation.
– La teinture : de branches fleuries ou de baies est la préparation la plus utilisée.
– La décoction : de branches fleuries est efficace contre les problèmes circulatoires.
– L’infusion, préparée avec des fleurs ou des feuilles, contribue à rétablir une tension artérielle normale.

Principaux effets :

– Tonique
– Vasodilatateur
– Relaxant
– Antioxydant

 

 badiane de Chine ba jiao

badiane anis etoile

Badiane chinoise – Ba Jiao

Le badanier de Chine est originaire de Chine, de l’Inde et du Viêtnam. Il est surtout employé comme épice. En Chine, on utilise cette plante pour soigner les rhumatismes, les douleurs dorsales et les hernies. Dotée de propriétés énergétiques, diurétiques et digestives, elle soigne efficacement les flatulences, indigestions et coliques, y compris chez l’enfant.

Principaux effets :

– Favorise la digestion
– Antispasmodique et carminative
– Antiseptiques intestinales

Préparations et usages :

Linfusion : faire infuser 6 à 8 étoiles pour une tasse à thé d’eau bouillante pendant 15 à 20 minutes avant de filtrer et de boire bien chaud.

 

 bardane niu bangbardane

Bardane – P’ang Tsu

La bardane occupe une place prépondérante dans la catégorie des plantes dépuratives. On l’utilise pour soigner les maux dus à une « surcharge » de toxines, tels que les angines. La bardane traite également les problèmes dermatologiques chroniques. Ses racines et ses graines débarrassent le corps de ses déchets. Il semblerait aussi que la racine facilite l’élimination des métaux lourds.

Ses parties utilisées : les feuilles et les fruits sont récoltés à la fin de l’été. La racine séchée est utilisée dans des préparations médicinales. Les graines ont des propriétés dépuratives et diurétiques.

Préparations et usages :

– Recette : pour guérir un bouton, faire une décoction avec 2 c. à c. de racine de bardane et 5 c. à c. de racine de pissenlit pour un litre d’eau. Boire une tasse 2 fois par jour.
– Teinture : pour soigner l’arthrite et les problèmes de peau, prendre 20 gouttes diluées dans de l’eau 2 à 3 fois par jour pendant 4 semaines au maximum.
– La décoction : de racine est aussi utilisée contre l’arthrite et les problèmes de peau. En boire 350 ml une fois par jour pendant 4 semaines au maximum.
– Infusion de graines. Utiliser comme une lotion pour l’acné et les furoncles.

Principaux effets :

– Détoxiquant
– Diurétique léger
– Antibiotique
– Antiseptique

 


Principaux effets :

– Sédative légère
– Antiseptique
– Antispasmodique
– Stimulant digestif

Basilic – Luo Le

Sans doute originaire de l’Inde, le basilic commun est cultivé dans le monde entier comme aromate et pour son huile essentielle. On récolte les feuilles et les sommités fleuries à la floraison. C’est une plante légèrement sédative, aux propriétés antibactériennes.

Effets et usages :

Le basilic, qui agit principalement sur le système nerveux et l’appareil digestif, agit en cas de flatulences, de maux d’estomac, de coliques et d’indigestions. On l’utilise également pour prévenir ou soulager nausées et vomissements, et pour éliminer les vers. Du fait de son action sédative légère, le basilic est préconisé pour soigner l’irritabilité, la dépression, l’anxiété et les troubles du sommeil. On le prescrit également contre l’épilepsie, la migraine et la coqueluche. En usage externe, les feuilles de basilic éloignent les insectes. Le jus de feuilles soulage morsures et piqûres d’insectes. Le basilic a une action antibactérienne bien établie.

 

 dictionnaire plantes médicinales

Buplèvre – Chai Hu

Mentionné pour la première fois dans des textes du Ier siècle avant J-C., le buplèvre compte parmi les plantes chinoises « harmonieuses », qui équilibrent les organes et les énergies à l’intérieur du corps. Utilisé comme tonifiant, il renforce l’activité du tube digestif, améliore les fonctions du foie et contribue à une bonne irrigation des vaisseaux capillaires. Le buplèvre comme l’une des principales plantes médicinales chinoises est utilisé comme tonique hépatique depuis plus de 2000 ans. En Chine, on l’utilise aussi pour faire tomber les fièvres.

Effets et usages :

La racine est récoltée au printemps et en automne, lorsqu’elle contient le plus de substances nutritives. On l’utilise pour préparer un précieux tonique pour le foie.
– Décoction : pour faire tomber la fièvre, boire une tasse 3 fois par jour.
– Recette : pour améliorer le fonctionnement du foie, faire une décoction avec 15 g de buplèvre, 5 g de réglisse et 750 ml d’eau. Á prendre en 3 doses durant 24 heures.

Principaux effets :

– Protège le foie
– Anti-inflammatoire
– Tonique
– Sudorifique

 


La figue est souvent grillée avant d’être employée en application. C’est également un expectorant léger, qui, associé à d’autres plantes comme l’aunée, soigne les toux, irritantes et les bronchites. Le latex des feuilles et des tiges soulage légèrement la douleur : on l’utilise pour traiter les piqûres d’insecte, les morsures et les verrues.

Figuier blanc – Wu Hua Guo

Originaire d’Asie occidentale, le figuier pousse aujourd’hui dans de nombreuses régions tempérées ou subtropicales. Le fruit est récolté en été. La figue contient 50 % de sucre (glucose), des enzymes, des flavonoïdes et le latex des furanocoumarines.

Principaux effets et usages :

Les sucres contenus dans la figue (surtout sèche) ont une action laxative efficace ; le sirop est employé contre la constipation. La pulpe émolliente du fruit soulage la douleur, soigne les inflammations et traite les aphtes et les abcès gingivaux.

 

 pachyme

pachyme

Pachyme – Fu Ling

Le fu ling est un champignon qui pousse dans le nord de l’Inde, en Chine centrale et en Amérique du Nord. On le trouve fréquemment sur les racines des sapins. Ce champignon est employé en médecine chinoise depuis 2000 ans. Il entre dans la composition de nombreuses préparations toniques.

Principaux effets et usages :

Le fu ling est employé en médecine chinoise comme tonique et comme diurétique et est répertorié dans la catégorie des plantes qui « assèchent l’humidité ». On le prescrit notamment pour traiter les affections du système urinaire, comme la rétention d’eau ou la difficulté à uriner. Le fu ling a un effet tranquillisant sur le système nerveux, il est de ce fait efficace en cas de troubles psychologiques liés au stress (angoisses, maux de tête, insomnies et palpitations).

 

 petit galanga

petit galanga

Petit Galanga – Goa Liang

Le petit galanga, qui appartient à la famille des gingembres, a des propriétés « réchauffantes ». Il facilite également la digestion. Son goût aromatique, plaisant, est légèrement épicé. Son usage est recommandé par la médecine chinoise, à chaque fois que le corps et les organes vitaux ont besoin d’être « réchauffés ». La mystique allemande Hildegard von Bingen qualifiait cette plante d’ « épice de vie ». C’est une épice très importante dans la cuisine thaï ainsi qu’en Asie.

Préparations et usages :

Le rhizome a une action réconfortante et stimulante. Il est utile pour traiter toute une variété de problèmes digestifs. Les rhizomes ont un goût épicé et sont utilisés en cuisine.
– Décoction de racine : en cas de mal de mer, boire lentement une tasse avec une c. à c. de racine hachée.
– La teinture convient pour un usage à long terme. Pour améliorer la digestion, prendre 20 gouttes diluées dans 100 ml d’eau chaude 3 fois par jour.
– Poudre : pour la nausée, prendre une capsule de 250 mg 2 fois par jour.

 

 Dans la phytothérapie chinoise, le gardénia est une plante « amère et froide », qui soulage les symptômes liés à la chaleur, notamment la fièvre, l’irritabilité, la nervosité, l’insomnie et la jaunisse, mais aussi les cystites, les douleurs en urinant, les maux de tête et les troubles respiratoires.

Gardénia – Zhi Zi

Originaire des provinces du sud-est de la Chine, le gardénia préfère les climats tropicaux. On cueille le fruit lorsqu’il devient orangé. Les Chinois emploient le gardénia depuis au moins 2 000 ans. Son huile essentielle sert à aromatiser le thé et à élaborer des parfums.

Principaux effets et usages :

Il arrête les saignements de nez, du rectum et de l’appareil urinaire. Pulvérisé et mélangé à du blanc d’œuf, il est appliqué sur les contusions.

 

 feuilles de ginkgofeuilles de ginkgo

Ginkgo – Bai Guo

Originaire d’Asie, le ginkgo est cultivé en Chine, en France et aux Etats-Unis. Le ginkgo serait le plus vieil arbre existant sur terre, où il serait apparu il y a 190 millions d’années. Il est employé depuis fort longtemps en Chine pour ses propriétés médicinales. Celles-ci ont récemment fait l’objet de recherches. Ses feuilles (et leurs extraits) sont utilisées pour améliorer la circulation sanguine au niveau cérébral. Le ginkgo est également précieux pour traiter l’asthme et les allergies. Il est cultivé pour ses feuilles, qui constituent un excellent remède contre les pertes de mémoire et la démence.

Préparations et usages :

Les feuilles améliorent la circulation. Elles entrent dans la fabrication des teintures, comprimés et extraits liquides. Les graines sont prescrites pour soigner les troubles urinaires et les difficultés respiratoires.
– Teinture : extraite des feuilles. En cas d’insuffisance circulatoire, 1 cuillerée à café 2 à 3 fois par jour, diluée dans de l’eau.
– Décoction : à partir des graines. Utilisée pour traiter les troubles respiratoires.
– Extrait fluide : les phytothérapeutes prescrivent un extrait liquide tiré des feuilles fraîches dans le traitement de l’asthme.

Principaux effets :

– Stimule et tonifie la circulation
– Antispasmodique
– Antiasthmatique
– Anti-allergique
– Anti-oxydant
– Anti-inflammatoire

 

 arbre à gutta

Arbre à Gutta – Du Zhong

L’arbre à gutta pousse dans les régions tempérées de la Chine centrale. On le cultive à petite échelle. Cette plante intéresse beaucoup les chercheurs parce qu’elle fait baisser la tension artérielle. Des tests en Chine ont montré l’efficacité de l’arbre à gutta pour baisser la tension artérielle.

Principaux effets et usages :

L’arbre à gutta est un excellent tonique du foie et des reins. On pense qu’il agit surtout sur les douleurs lombaires et sur celles des genoux et qu’il réduit le besoin fréquent d’uriner. Il est censé tonifier le « yang », améliorer la circulation et prévenir les fausses couches chez les femmes affaiblies ou souffrant de douleurs dorsales. Il serait également efficace contre les lumbagos ou « tours de reins » survenant après un faux mouvement.

Fermer le menu
×

Panier